En ce Moment

«Titane» de Julia Ducournau : Vincent Lindon se confie sur son intense préparation physique

Publicité
L’acteur de 61 ans a suivi un entraînement poussé pendant un an et demi. [© Anne-Christine POUJOULAT / AFP]

Samedi 17 juillet, la Palme d’or a été attribuée à la Française Julia Ducournau pour son film «Titane», avec Vincent Lindon. Il y a quelques jours l’acteur français s’était confié sur la préparation qu’il avait dû suivre pour ce rôle très physique.

L’acteur de 61 ans, apparaît méconnaissable dans «Titane», l’un des six films français en compétition lors de la 74e édition du Festival de Cannes. Après «Grave», magnifique fiction cannibale à la limite du film d’horreur, Julia Ducournau est revenue avec une nouvelle histoire inclassable où Vincent Lindon incarne un pompier à la recherche de son fils disparu.

«Le fantastique, ce n’est pas mon univers», avait détaillé, dans les pages du Journal du Dimanche (JDD) sorti le 11 juillet, cet habitué du Festival de Cannes. «Julia est venue me chercher il y a deux ans et demi pour m’amener dans son monde. Elle m’a amené ailleurs comme acteur, c’est mon rôle le plus rock», avait-il ajouté.

Physiquement méconnaissable 

Pour se préparer à un rôle inédit, Vincent Lindon couronné en 2015 du prix de l’interprétation masculine pour «La loi du marché», avait détaillé avoir fait quelques gardes de nuit et des interventions au sein d’une caserne de pompiers francilienne. «J’ai vu des choses incroyables, insoutenables», avait-il commenté dans les pages de l’hebdomadaire. 

 «C’est tout moi y compris les fesses», ironisait l’acteur lorsqu’on lui demandait s’il avait eu recours à une doublure pour certaines scènes de ce rôle très physique. «J’ai suivi un entraînement poussé pendant un an et demi. Depuis c’est comme une drogue, je continue même si j’ai réduit la cadence. À 61 ans ça ne va pas m’arriver souvent qu’on me propose un rôle aussi physique», avait ajouté le comédien qui précisait avoir adoré tourner avec un casting très jeune. «C’est comme si je tournais avec cinquante de mes enfants», s’amusait-il à dire.

Publicité

Source: cnews.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page