“Tous les blancs sont racistes”, l’interview d’une journaliste militante indigne la twittosphère en Flandre

L’interview de la journaliste et chroniqueuse d’origine rwandaise Sabrine Ingabire dans le quotidien De Morgen, suscite la controverse sur Twitter dans les milieux néerlandophones.

Dans l’interview parue ce week-end, la journaliste qui a grandi à Bruxelles et en Flandre avant de s’établir à Amsterdam estime que les protestations de Black Lives Matter ont ouvert les yeux des blancs : “Ils se sont rendus d’un coup compte que le racisme existe et ils bombardent leurs amis noirs de messages : “Wow, c’est grave à ce point”. Ils envoient des articles, demandent des explications, veulent entendre des histoires sur des expériences racistes. C’est très fatigant pour nous.

Même si elle concède que cela part d’une bonne intention, elle ajoute que “c’est épuisant de devoir vivre ses propres expériences traumatisantes encore et encore. Et vous donnez des leçons tout le temps.” “Nous avons une sorte de burn-out collectif.

Tous les blancs sont racistes

Un peu plus loin dans l’interview, elle déclare : “Écoutez, tous les blancs sont racistes. N’utilisez pas cela comme un gros titre pour l’instant, hein. (rires) C’est aussi simple que ça. Vous faites partie intégrante d’un système blanc. Vous ne comprendrez jamais vraiment ce qu’est le racisme, parce que vous n’y avez jamais confronté.

C’est entre autres ce passage qui a suscité l’indignation de nombreuses personnes sur Twitter en Flandre et aux Pays-Bas. Sammy Madhi, député fédéral CD&V a par exemple publié : “J’ai rarement été autant en colère après avoir lu une interview. “Tous les blancs sont racistes.” Elle sème autant de haine que l’extrême droite.” Avant d’ajouter : “Nombre de propositions constructives : 0,0. Sauf pour une forme d’apartheid. Selon elle, les blancs devraient ne devrait pas parler de racisme, mais les noirs ne devraient pas proposer de solutions parce qu’ils n’ont pas inventé le problème. C’est noté.

Peter De Roover, chef de groupe N-VA à la Chambre, condamne également : “Il existe de multiples formes de #hatespeech (#discourshaineux). L’un d’entre eux est honoré aujourd’hui par une interview sans critique dans @demorgen. Quand je l’ai lue, je me suis dit que “les femmes noires pouvaient aussi être fatigantes” mais ce n’est pas une raison de généraliser.”

Source: rtbf.be

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus