Santé

Troubles de l’odorat : quels sont les aliments à privilégier pour retrouver le plaisir de manger ?

Publicité

troubles-odorat-piment-pour-retrouver-plaisir-manger

S'exposer au soleil quand on a une maladie de peau - Vidéo d'expert

Dépression post-partum : un entretien postnatal précoce est désormais obligatoire

L’odorat joue un rôle clé dans notre capacité à apprécier la nourriture, démontre une nouvelle étude de l’université d’Aarhus. De nombreuses personnes souffrent d’un odorat perdu, altéré ou déformé, ce qui peut affecter à la fois leur santé et leur qualité de vie, conclut l’étude danoise publiée le 30 juin. “Perdre votre odorat ou le voir déformé affecte plus que vos habitudes culinaires et alimentaires. La diminution du plaisir de manger et ses conséquences sociales sont très importantes pour les patients et ont souvent de graves conséquences sur leur qualité de vie”, explique Alexander Wieck Fjældstad, professeur agrégé, MD et auteur de l’étude récemment publiée dans la revue scientifique « Foods ». 

L’étude a été menée sous forme d’un questionnaire auquel 692 personnes ont participé. 271 d’entre eux avaient perdu ou avaient un odorat réduit (dysfonctionnement olfactif), 251 avaient un odorat déformé (parosmie) et 166 faisaient partie d’un groupe témoin. « Les patients ont exprimé le souhait de terminer la cuisine le plus rapidement possible. Ils trouvent que la cuisine n’est plus une activité aussi agréable qu’auparavant, ils sont moins intéressés à cuisiner pour les autres et ont perdu le désir d’essayer de nouveaux aliments », explique Alexander Wieck Fjældstad. L’étude démontre également que ces dysfonctionnements de l’odorat peuvent avoir des conséquences néfastes pour la santé puisque 39% des patients souffrant de troubles olfactifs graves ont également perdu beaucoup de poids. 

Publicité

Quels aliments peuvent aider à retrouver le plaisir de manger ?

Heureusement, l’étude danoise propose des solutions qui stimuleraient les patients à retrouver le plaisir de manger. Les scientifiques y expliquent comment des aliments avec différents goûts, textures et sensations en bouche peuvent augmenter le plaisir de manger d’un patient. Ils ont notamment démontré que lorsqu’une odeur de nourriture libérée dans la cavité buccale n’est pas interceptée par les récepteurs olfactifs du nez, il est possible de compenser avec d’autres sens. « Les patients trouvent la cuisine difficile, mais l’étude peut aider car elle clarifie quels ingrédients sont désagréables ou agréables lorsque votre odorat est déformé », explique Alexander Wieck Fjældstad. Selon les chercheurs, voici les ingrédient à privilégier pour les patients qui ont un odorat et un goût déformés : 

  • fruits secs ;
  • le piment ;
  • le menthol ; 
  • l’huile de colza. 

Ces aliments sont de bonnes alternatives car la sensation qu’ils procurent en bouche aide à fournir des stimuli sensoriels lorsque le sens de l’odorat échoue.

En revanche, l’étude détaille les aliments à éviter en cas d’odorat altéré car leur consommation est très désagréable lorsque l’arôme n’est pas présent. 

  • le café ;
  • les champignons ;
  • le beurre ; 
  • le gingembre ; 
  •  le poivre noir ; 
  • le pain grillé. 

Cette étude inédite était grandement attendue alors qu’environ 65 % des plus de 300 millions de patients atteints de Covid-19 dans le monde ont perdu leur odorat. L’étude rappelle que pour plus de la moitié de ces patients, la perte ou la distorsion peut être à long terme.

Source: SanteMagazine.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page