Santé Sous

Un enfant atteint de tuberculose dans une école de Loire-Atlantique

Publicité

Un enfant atteint de tuberculose a été dépisté dans une école de Loire-Atlantique vendredi, soit quelques semaines après qu’un adulte travaillant à l’accueil périscolaire a déclaré la maladie. Le point sur cette infection très contagieuse.

tuberculose

Identifier les enfants ayant été en contact avec le malade

Un adulte travaillant à l’accueil périscolaire a déclaré la 

tuberculose en février. Selon

France Bleu Loire Océan, trois classes de maternelle ont été en contact régulier avec l’adulte malade. Suite à ce signalement, un dépistage des enfants a débuté et a permis de détecté un cas chez un enfant à l’école Saint-Joseph de Saint-Brévin (Loire-Atlantique).

Publicité

Selon le centre hospitalier de Saint-Nazaire, il est probable que « d’autres cas soient mis en évidence dans les prochaines semaines ». Ce dépistage concernait initialement 274 enfants et 16 adultes. Il devrait être élargi au sein de l’école.

Le centre de lutte antituberculeuse (Clat) de Nantes devrait se rendre aujourd’hui dans l’établissement pour les opérations de dépistage : radio des poumons et test de réaction cutanée à la tuberculine.

La tuberculose, une maladie très contagieuse

La tuberculose respiratoire est une maladie contagieuse. La contamination se fait de personne à personne, par les sécrétions respiratoires, surtout en cas de toux. Le risque de contagion augmente avec la durée du contact et sa proximité. La maladie ne se transmettant pas par l’environnement (literie, vaisselle, etc…), il n’est pas nécessaire de procéder à la décontamination des lieux fréquentés par le malade ou des matériels qu’il aurait utilisés.

La tuberculose est une maladie à déclaration obligatoire.

La bactérie responsable de la tuberculose humaine est le bacille de Koch (Mycobacterium tuberculosis) appartenant à la famille des mycobactéries.

Sa prévention de la tuberculose repose sur la vaccination par le BCG, indiquée en France chez les enfants à risque (l’efficacité de ce vaccin n’est pas totale). Le traitement curatif a pour but de détruire les bactéries présentes dans les organes infectés et repose sur une association de quatre antibiotiques : 

isoniazide,

rifampicine,

éthambutol et

pyrazinamide. Il doit être débuté le plus rapidement possible. Les modalités du traitement varient en fonction de la sensibilité aux antibiotiques de la bactérie isolée par le laboratoire de bactériologie.

Créé le 19 mars 2018

Source: Doctissimo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page