Un jour, un destin : La drôle de vie de Véronique Sanson

Un jour, un destin : La drôle de vie de Véronique Sanson

Un jour, un destin : La drôle de vie de Véronique Sanson
Elle est l’une des rares femmes auteur, compositeur et interprète. Parce qu’elle a su imposer sa différence et sa liberté, elle séduit encore aujourd’hui toutes les générations.
Dimanche 9 octobre, 22h40, France 2
Elle est l’une des rares femmes auteur, compositeur et interprète. Parce qu’elle a su imposer sa différence et sa liberté, elle séduit encore aujourd’hui toutes les générations.
Dimanche 9 octobre, 22h40, France 2
Le V de la victoire. Comme à Violaine, sa sœur ainée, René et Colette Sanson, des Résistants de la première heure, ne pouvaient lui donner qu’un prénom en V. V comme vérité des sentiments, celle qui un jour de 1973 lui fait quitter son amoureux et Pygmalion, Michel Berger, pour les bras d’un homme moins sage, Stephen Stills. Suivent alors outre-Atlantique quatre années d’un interminable exil dans la neige… que finalement elle regrettera. « On peut piétiner quelque chose en deux minutes et ensuite pleurer toute sa vie» confie-t-elle dans l’excellente émission de Laurent Delahousse, riche en témoignages et archives inédites… Comme le son de sa première maquette en juin 1971. Ses excès, sa renaissance, rien n’y est éludé. Rien n’est feint non plus dans son interview de fin. Un portrait vérité en prélude à la sortie, le 4 novembre prochain, de « Dignes, dingues, donc… », son tout nouvel album.  Sous ses airs « doux dehors » qui cachent un être « fou dedans », Véronique Sanson a l’intelligence de l’émotion.
Autres articles
1 De 307
Source: Notretemps.com

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus