Une assiette au top pour votre intestin

Une assiette au top pour votre intestin

1/15 –
On a longtemps considéré la viande comme l’élément important de l’assiette et les légumes comme un accompagnement. Or c’est exactement l’inverse : pour bien fonctionner, le tube digestif a surtout besoin d’une grande quantité de légumes verts(au moins la moitié de l’assiette) tandis que trop de viande “nourrit une flore de putréfaction” selon le Dr Nys, nutritionniste et endocrinologue.

[DIAPORAMA] Stress, repas sur le pouce, manque d’activité physique : notre intestin a plein de raisons pour être perturbé. Voici ce qu’il faut mettre dans votre assiette pour l’empêcher de trop gonfler.

Plus de fibres, plus d’épices, moins de gluten et moins de sel : voici en résumé le contenu de votre menu “sos ballonnements”. Mais pour éviter les crises de colite à répétition, découvrez dans ce diaporama ce qu’il faut ajouter à vos menus quotidiens.

2/15 –
Le cumin, l’anis, le fenouil ou encore le thym limitent les ballonnements, voire “absorbent” les gaz. Toutefois, il faut en avaler en quantités suffisamment importantes pour qu’ils aient un effet. Le plus efficace est de les prendre sous forme d’infusion ou d’huiles essentielles. Mais dans ce dernier cas, il vaut mieux prendre conseil auprès d’un naturopathe ou du pharmacien.

3/15 –
On ne le répètera jamais assez : les fibres sont essentielles pour être ni ballonnée ni contipée. Il faudrait en consommer 20 à 35 g par jour dans l’idéal. On privilégie : les légumes verts (oui encore eux), les fruits, les céréales semi-complètes, les oléagineux et… les châtaignes : c’est de saison !

4/15 –
Les prébiotiques, ce sont des constituants alimentaires non digestibles qui favorisent la bonne croissance des probiotiques, les bonnes bactéries présentes dans le côlon. On les trouve prioritairement dans les asperges, les artichauts, les endives, les poireau, les salsifis et dans les bananes.

5/15 –
Les FODMAPssont des petits sucres indigestes naturellement présents dans de nombreux aliments. Autant le savoir, ce sont les ennemis du ventre surtout quand on a un intestin irritable. On les trouve dans certains fruits (dattes, poires, pommes), les légumes et légumineuses (les choux, les oignons, les pois-chiches), ainsi que dans la bière, les sodas et… les chewing-gums sans sucre.

6/15 –
Pour que les résidus alimentaires progressent correctement dans les intestins, ils doivent être bien hydratés. Il est donc primordial de boire au moins 1,5 litre par jour, essentiellement de l’eau, des tisanes ou du thé vert. Attention en revanche aux eaux gazeuses, qui contiennent toutes du bicarbonate : en cas de consommation excessive, elles peuvent entraîner une colite (une inflammation de l’intestin).

7/15 –
Kéfir de lait, kéfir d’eau ou kombuchas sont des boissons obtenues après fermentation naturelle de graines de kéfir ou de mère de kombucha. Elles sont hyper digestes car obtenues à partir de bactéries vivantes ou de levures probiotiques et particulièrement réputées pour leurs nombreux effets sur le bon fonctionnement du transit.

8/15 –
Ce fruit de saison moins connu que les pommes et les poires régule le transit sous l’action combinée des tanins, des antiseptiques qui ralentissent les contractions intestinales et de la pectine, qui favorise l’absorption des liquides. Découvrez ici la recette des Coings au vinaigre épicé.

9/15 –
A condition d’aimer sa saveur, bien sûr, la cannelle sublime les compotes et les tartes aux pommes. Mais on peut aussi l’associer aux légumes pour des plats plus exotiques : tagines, pastillas, caris. Et c’est une bonne chose car la cannelle améliore la flore intestinale et stimule la digestion.

10/15 –
Faut-il vous le rappeler : les bactéries présentes dans le yaourtsont bénéfiques pour l’intestin et sa flore intestinale. Mieux : ces bonnes bactéries (les probiotiques) soulageraient le syndrome du côlon irritable et les diarrhées. Il faut l’acheter le plus basique possible (nature) : privilégiez les brassés ainsi que les yaourts au lait entier en pot de verre, mais ni les yaourts aromatisés, ni les sucrés.

11/15 –
Une intolérance au gluten peut provoquer des ballonnements et des troubles du transit. Pour le réduire tout en continuant à vous faire plaisir, on vous propose ici 7 jours de menus sans gluten, du petit-déjeuner au dîner.

12/15 –
On évite les glucides qui font gonfler et on choisit : une banane, une poire, un bol de compte de pommes, 2 ou 3 pruneaux, 1 carré frais sur un tranche de pain de seigle ou un smoothie maison. On vous donne des idées de recettes de smoothie ici.

13/15 –
Le sel a tendance à retenir l’eau dans le corps et à faire gonfler. Pour réduire votre consommation en sel, préparez vos menus avec des produits frais qui n’ont subi aucune préparation. Assaisonnez-les pendant la cuisson et non après et usez et abusez des épices et herbes aromatiques.

14/15 –
Mais on dit adieu à la baguette et on préfère une tranche de pain complet tartinée de purée d’amande, 1 tranche de pain d’épeautre légèrement beurrée, du muesli sans sucre arrosé de lait de riz, des flocons d’avoine au lait d’amande ou une galette de sarrasin tartinée de miel.

15/15 –
Une fois digérés tous ces conseils, si vous ne voulez pas vous prendre la tête pour composer vos premiers menus, on vous a préparé une semaine de menus spécial flore intestinale. Découvrez la ici.
Précédent
Suivant

1/15 –
On a longtemps considéré la viande comme l’élément important de l’assiette et les légumes comme un accompagnement. Or c’est exactement l’inverse : pour bien fonctionner, le tube digestif a surtout besoin d’une grande quantité de légumes verts(au moins la moitié de l’assiette) tandis que trop de viande “nourrit une flore de putréfaction” selon le Dr Nys, nutritionniste et endocrinologue.
Source: topsante.com

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus