Verviers : la taxe “enseignes”, la goutte qui fait déborder le vase

Le moment est plutôt mal choisi.

En pleine fermeture obligatoire un cafetier verviétois vient de recevoir sa taxe communale 2019 à payer pour son enseigne. Une taxe qui a aussi augmenté par rapport à l’année précédente. Bien sûr, en 2019, il n’y a pas eu de coronavirus, la taxe doit être payée mais pour les commerçants, Horeca ou pas, c’est la goutte qui fait déborder le vase.

Ce cafetier a partagé sa colère sur Facebook et d’autres commerçants ont réagi en expliquant notamment qu’ils doivent aussi renouveler un abonnement parking alors que ce parking est inaccessible pour cause de travaux par exemple.

Une augmentation de 20%

Parmi ces commerçants, le chocolatier Jean-Philippe Darcis : “c’est la taxe 2019, c’est normal on doit la payer mais ce qui m’étonne c’est son augmentation. Je passe de 4 à 5000 euros pour cette taxe enseigne sur La Chocolaterie. C’est énorme comme augmentation.” Si son commerce a pu rouvrir il y a quelques jours, le manque à gagner reste important :”on travaille à 20% du chiffre d’affaires habituel”.

Le chocolatier qui n’a pas sa langue en poche dénonce une différence entre le discours officiel et la réalité ” Il faut ramener du commerce au centre, il faut aider les commerçants mais ils font le contraire”, ajoute Jean Philippe Darcis, ” cette taxe augmentée, elle a été votée alors qu’on savait que des travaux allaient perturber tout le centre-ville. C’est vrai que la ville sera plus belle dans 3 à 4 ans mais en attendant qui tiendra encore le coup tout ce temps ?”

Source: rtbf.be

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus