VIDEO. Dix années avec le Soleil grâce à de sublimes images compilées par la Nasa

Une vidéo de la Nasa présente l’activité du soleil de ces dix dernières années en 61 minutes sur un fond musical épique.

Soleil

151 images individuelles ont été prises sur un laps de temps de dix ans puis superposées. Quelques événements notables y sont cachés.

NASA’S GODDARD SPACE FLIGHT CENTER / SDO

Depuis juin 2010, l’observatoire des dynamiques solaires de la Nasa (SDO) photographie le Soleil à raison d’une image toutes les 0,75 seconde. Sans s’arrêter. En une décennie, SDO a ainsi accumulé 20 millions de gigabits de données sur le Soleil. Compilées, ces 425 millions de photos résument dix années d’activité solaire en un film de 61 minutes, publié par le Goddard Space Flight Center. A découvrir ci-dessous.

L’activité de la couronne

Pour maintenir une cadence aussi rapide que celle d’une photo chaque 0,75 seconde, SDO a été doté d’une myriade d’instruments dont l’Atmospheric Imaging Assembly (IAI), qui capture à lui seul une image toutes les 12 secondes dans 10 longueurs d’onde de lumière différentes. Dans la vidéo publiée par la Nasa, les photos présentées ont été prises à une longueur d’ondes de 17,1 nanomètres. Dans le domaine de l’ultraviolet, cette longueur d’ondes permet de visualiser l’activité de la couronne, la couche atmosphérique externe de notre étoile. “La vidéo montre l’augmentation et la diminution de l’activité qui se produit dans le cadre du cycle solaire de 11 ans du Soleil et des événements notables, comme le passage des planètes et les éruptions“, détaille le communiqué.

Les aléas du direct

Non, ce n’est ni votre appareil, ni votre connexion Internet qui failli : il y a bien des moments pendant lesquels l’image se fige, semblant même parfois disparaitre, et d’autres durant lesquels le soleil se décentre, puis se recentre quasiment instantanément. Ces “problèmes techniques” sont en réalité hors du contrôle de SDO dont l’attention s’est concentrée sur l’étoile sans s’en détacher pendant dix ans. Les images sombres de la vidéo sont causées par le passage de la Terre ou de la Lune entre le vaisseau spatial et le Soleil, des éclipses qui ont engendré une carence d’image à des moments précis. Lorsque l’image du Soleil est décentrée, c’est un signe que les instruments de SDO étaient en plein recalibrage. Une panne plus longue enregistrée en 2016 et observable dans la vidéo a été causée par un problème temporaire avec l’instrument AIA qui a été résolu avec succès après une semaine. 

Sublimée par la bande sonore intitulée “Solar Observer” composée par le musicien Lars Leonhard, digne d’un film de science-fiction dans l’espace, la vidéo offre un spectacle inédit sur l’intimité de l’étoile qui régit notre système solaire.

Source: Sciencesetavenir.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus