VIDEO. Un robot sans fil commandé par les ondes lumineuses

Une équipe néerlandaise a mis au point un polype artificiel en polymère capable de s’ouvrir et se refermer en fonction de la lumière.

Polype artificiel

Un polype artificiel immergé réagit aux ultraviolets et à la lumière bleue.

Université de technologie d’Eindhoven

Un peu de polymère, de la lumière et un aimant, et voilà un robot piloté à distance, sans fil, sans moteur et sans onde électromagnétique. Ce projet de l’Université de technologie d’Eindhoven, aux Pays-Bas, s’inspire des polypes des massifs coralliens et a fait l’objet d’un article dans les PNAS le 15 juillet 2020. Il s’agit d’un robot mou aquatique d’un centimètre carré dont les pétales ou tentacules sont faits de films de polymère à cristaux liquides. Il est capable de s’ouvrir et se refermer pour, respectivement, relâcher ou attraper des particules sous l’eau.

Un robot qui réagit à la lumière et au magnétisme

Les tentacules du mini-robot réagissent aux ondes lumineuses : l’ultraviolet provoque leur repli sur elles-mêmes et le bleu les fait s’épanouir comme une fleur. Le principe d’activer ainsi un tel matériau est connu, mais c’est en réalité la chaleur générée par la lumière, et non la couleur de l’onde lumineuse elle-même, qui importe. Or, cet effet photothermique ne fonctionne pas sous l’eau, où la chaleur se dissipe. Les chercheurs ont donc modifié la structure du robot pour qu’il s’active à l’onde lumineuse seulement. Une fois la position ouverte ou fermée obtenue, le robot se maintient dans sa position, jusqu’à ce qu’une nouvelle onde lumineuse vienne le faire changer d’état.

Le projet compte une deuxième innovation : ce polype artificiel réagit à un autre stimulus, qui déclenche une autre action. Le pied en polydimethylsiloxane (PDMS) sur lequel le robot est planté est en effet sensible au magnétisme d’un aimant placé en dessous. La structure est alors mise en rotation. Le résultat en est un courant permettant au polype de faire venir à lui les particules qu’il doit attraper.

Un robot qui pourrait servir à décontaminer l’eau

Les chercheurs ont mené des tests avec des gouttes d’huile comme le montre la vidéo ci-dessus. Ils ont pu faire en sorte qu’elles soient attirées vers le polype puis attrapées par ce dernier. Tout le projet fonctionne quelle que soit la composition de l’eau. Il pourrait servir à capter des particules contaminant l’eau, notamment en utilisant simultanément plusieurs de ces robots mous.

Source: Sciencesetavenir.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus