W-Art festival : le 1er festival en live-stream pendant 48h à Paris

Le confinement a créé une bombe… et elle s’apprête à exploser ! Il s’agit, vous l’aurez deviné, de la créativité.

Si nous avons tous été impactés de près ou de loin par ces derniers mois absolument inédits, les artistes, eux, ont su en faire leur miel. Un nectar qu’ils s’apprêtent à partager au monde le week-end du 3 juillet. Dont des masques uniques imaginés entièrement au profit de SOLIDARITE AVEC LES SOIGNANTS initié par Anne Roumanoff. La nourriture des dieux, on vous dit !

Ce temps suspendu a redéfini les valeurs du monde de l’art et la place de l’artiste. Pendant cette période, j’ai fait le voeu d’offrir de l’espace et du temps aux artistes.” Eric Landau, le galeriste, est un homme de parole. Le temps d’un week-end lui aussi inédit, il ouvre ses portes en grand aux artistes de tous poils. Peintres et graffeurs, danseurs, chanteurs, musiciens, comédiens, photographes, performeurs, vidéastes, intellectuels… Attention, talents ! Ce festival unique en son genre accueillera les visiteurs tout en diffusant les expositions et diverses prestation par vidéo live sur le Facebook de la galerie.

Tout le week-end, du vendredi 3 juillet à 14h au dimanche 5 juillet 14h, l’Art avec un grand A a battu son plein au cœur de Paris, à 2 minutes du Centre Pompidou. De la fresque graffée en direct aux concerts en passant par diverses expo plus ou moins interactives (à vivre, le port d’un masque virtuel façon filtre Instagram, qui fait exploser sur vos joues un mélange de fleurs, de collages ou de crânes à rendre folle d’amour Frida Kahlo, des créations signées Anne Horel).

Samedi 4 à minuit a sonné l’heure des sorcières. Flèche Love, l’une des sorcières 2.0 les plus inspirantes et inspirées des réseaux sociaux, a animé une cérémonie sous la Pleine Lune. Féministe et chanteuse, elle a accompagné ses rituels de ses propres musiques aux rythmes latino-américains soul futuristes. A vos balais, ça va décoller !

D’autres artistes prestigieux sont attendus, en live ou en différé, comme Renaud Capucon qui a fait vibrer les tableaux de la galerie au son de son violon. Chris Morin-Eitner a exposé ses photos d’un Paris sous la jungle avec ses œuvres “Make Paris Green Again“. Troy Henriksen, artiste plasticien américain d’origine norvégienne, a interprété avec son groupe The Bowling Team sa nouvelle chanson “Audio Vaccine”, composée pendant ce temps suspendu.

Pour la 1ère fois au monde, une galerie d’Art a fait un live-stream de 48h. Dans la cave, le cabinet de curiosité d’ Alexandre Donzé Solis, à la fois baroque, dandy, décadent et très mystérieux a investi toute la cave de la galerie. A tous les étages, des caméras ont retransmis en direct les expos, les réactions des visiteurs mais aussi des tables rondes passionnantes. Corinne Pelluchon est intervenue sur le vivant, la transition écologique, le rapport aux animaux, la vulnérabilité, la transformation en soi… W-Art porte pendant son festival une attention toute particulière aux artistes féminines engagées à travers expositions et performances. Sans oublier de soutenir les commerçants du quartier, comme le caviste parisien “Du Vin et des Roses” qui propose des vins exclusivement élaborés par des femmes.

Cet engagement collectif et artistique, né du confinement, est un mouvement en perpétuelle mutation dont le logo signature W-Art inclut un mot de chaque artiste : W-Art Green, On air, Desire, Here… Comme une formule magique qui vient créer une véritable chaîne humaine et sociale.

Le 1er W-Art festival s’est déroulé du vendredi 3 juillet à 14h au dimanche 5 juillet 14h à la Galerie W, 212 rue Saint-Martin, un moment qu’on a pu suivre aussi en live depuis son canapé sur le compte Facebook de la galerie et partout ailleurs sur vos réseaux sociaux avec le #W_Art.

Tout le programme du W-Artfestival.

VENDREDI 03 juillet 2020

14h00 – Ouverture par Eric Landau

• 14h30 – 18h30 : Fresque extérieure P-Boy réalisée directement sur la façade de la galerie tout le week-end. • Performance Danse Natacha Kierbel

• 18h30 « RAS_LES_MASQUES » Anne Horel : modèle de créativité French Touch, présente ses collages en réalité augmentée, grâce au selfie interactif qui permet de se mettre en scène dans un univers digital. A suivre aussi sur Instagram @annehorel @galerie_w #raslesmasques #W_Art.

• 19h00 – 19h30 : L’épicerie gourmande et fromagerie Saisons de Mariette Grammont et Fréderic Deville proposera des associations musico-culinaires inspirés avec les meilleurs produits et les compositions de Bach pour violoncelle, pour un « Music and Cheese». Performance violoncelle

• 20h30 – 21h00 : MUSIQUE DU NORD. Troy Henriksen, artiste plasticien américain d’origine norvégienne, interprète avec son groupe The Bowling Team sa nouvelle chanson Audio Vaccine, composée pendant ce temps suspendu. Entre figuration libre et imaginaire nourri de souvenirs.

• 21h00 – 21h30 : Le scénographe Alexandre Donzé Solis investira l’espace pour créer un cabinet de curiosités avec une installation haute époque et baroque, dans laquelle les visiteurs pourront pénétrer l’univers d’un dandy anachronique, décalé et décadent.

• 21h30 – 23h00 : Toma-L, peintre et plasticien, fera une performance Art et Danse. Il recrée son atelier et se replace en situation de confiné, tout en peignant un danseur qui évoluera entre ses œuvres.

• 23h15 – 01h00: Make our Planet Great Again est un Happening Vidéo avec Chris Morin-Eitner, qui a imaginé la ville de Paris comme une véritable jungle tropicale, à travers ses photos et une dizaine de vidéos de 5-7 minutes titrée “La formule universelle de la paix“, tournées pendant le confinement avec l’actrice Florence Payre, qui interprète des extraits de “Le sel de la Vie” de Françoise Héritier.

• 01h00 – 03h00 :• Roger Trilla (DJ – producteur) créer un univers sonore mixte, ouvrant l’espace à l’interaction avec d’autres musiciens autour de l’univers baroque d’Alexandre Donzé-Solis et TOMA-L.

• 3h00 – 09h00 : interventions d’invités

SAMEDI 9h00 – 10h00 : Échange autour d’un « Thé ou café » en compagnie de plusieurs intervenants sur des sujets liés à l’art, l’actualité.

• 10h30 – 11h00 : Henri-François Debailleux, critique d’art et journaliste nous présentera l’exposition d’Olivier Dassault « Perspectives : franchissons le seuil du visible »

• 11h00 – 12h00 : Agnès Guillaume, artiste vidéaste, nous fait entrer dans son univers à travers ses dernières réalisations.

• 12h00 – 13h30 : Déjeuner organisé par le chef Alan Geaam en compagnie de personnalités du monde de la culture. Entretien avec la philosophe Corinne Pelluchon sur le vivant, la transition écologique, le rapport aux animaux, la vulnérabilité, la transformation en soi…

• 14h00 – 15h00 : Rencontre avec Henri François Debailleux, critique d’art et journaliste.

• 16h00 – 16h20 : Andy Santori nous présentera sa pièce en hommage à Charles Bukowski suivi d’une lecture de texte choisi.

• 17h00 – 18h00 : La journaliste Florence Tredez#MeTouffe et #Marie Frange présentera en avant-première un nouveau mouvement féminin qui transformera des courants d’Hair en courant d’Art.

• 18h15 – 18h45 : L’épicerie gourmande et fromagerie Saisons de Mariette Grammont et Fréderic Deville proposera des associations musico-culinaires inspirés avec les meilleurs produits et les compositions de Bach pour violoncelle, pour un « Music and Cheese ».

• 19h00 – 19h45 : Clea Vincent, artiste tendance, nous fait bouger avec sa musique pop au rythme dansant de son nouvel album TROPICLÉA 2.

• 21h00 – 22h10 : DUO NéOCLASSIQUE. Astrid Champeroux chante du Mozart, Debussy, Taisiello… tandis que le peintre Marko Zoric, s’inspire par la voix d’Astrid pour créer des œuvres in situ.

• 22h30 – 23h30 : L’artiste Octave Lauret, cultive les thématiques dites du « troisième oeil », mêlant photo, body art, retouche, peinture digitale et acrylique, nous propose une esthétique au rendu assez hybride et parfois surréaliste. Il présentera ses dernières oeuvres en compagnie de Snake Ninja, qui viendra réaliser un exercice d’expression corporelle (danse) de type transcendantal. Le danseur sera d’abord accompagné par le DJ Théo pour un son électro-ethnique, puis par Mood, chanteuse onirique, avec son harmonium indien générant des mélodies électro chamaniques.

• 00h00 – 00h30 : RENCONTRE AVEC UNE SORCIèRE 2.0. Flèche Love, féministe, sorcière 2.0, pionnière et chanteuse créé un rituel autour des masques pendant la nuit de la Pleine Lune du 4 au 5 juillet. Entre soul électronique et R’n’b futuriste, jusqu’aux rythmes latino-américains, la musique de Flèche Love invite au voyage spirituel.

• 00h45 – 01h05 : Performance de roller sur une surface d’un mètre carré par Big Jim, qui se laissera emporter au rythme de la « musique ».

• 1h00 – 03h00 : Roger Trilla (DJ – producteur)

• 3h00 – 09h00 : interventions d’invités

DIMANCHE 9h00 – 10h00 :Echange autour d’un « Thé ou café » avec plusieurs intervenants sur des sujets liés à l’art, l’actualité …

• 10h00 – 10h45 : Aurélia Jarry, danseuse contemporaine, exécute une performance envoutante et dynamique.

• 11h00 – 12h00 : Allier la détente du corps et l’évasion de l’esprit par le chant, c’est l’ultime rituel qui vient ouvrir et clore le Festival W-Art. Grâce à la voix très mélodieuse de Gladys Gambie et les exercices de respiration proposés par le Canadien Antoine Pommet, le week-end festif se termine en douceur.

• 13h00 – 14h00 : Clôture du festival par Éric Landau

A lire aussi :

Look de festival : comment se faire un look digne de Coachella ?

Immunité croisée : et si un simple rhume pouvait immuniser contre le Covid-19 ?

“Les Enfoirés 2020” : cette séquence qui a fait pleurer les artistes lors des répétitions

Source: Femmeactuelle.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus